Demande de devis

Garde d'enfant à domicile à Aix en Provence : Fiche pratique : comment gérer les colères de l'enfant?

Retour
Fiche pratique : comment gérer les colères de l'enfant? Fiche pratique : comment gérer les colères de l'enfant?

Fiche pratique : comment gérer les colères de l'enfant?

La colère fait partie du développement de l’affectivité de l'enfant.

L’enfant veut que l’on s’occupe de lui, il veut comprendre le monde des adultes, ce qui est du domaine du possible et de l'impossible, ce qui est autorisé, ce qui est sanctionné.

L'enfant va jusqu'à commettre des "fautes", imposer ses caprices ou avoir des attitudes que le parent ou la nounou qualifiera de dangereuses, pénibles, pour attirer son attention.

 

En tant que parent, nounou ou baby-sitter, comment prévenir les crises de colère de l'enfant?


  • Adopter le bon comportement


  • Limiter les déclencheurs de la colère dans la mesure du possible comme la faim ou une grande fatigue

 

  • Distraire ou réorienter l’enfant par des phrases comme « Allons lire un livre » ou « Prenons une collation ».

 

 

Il est possible d’éviter ou de raccourcir les crises de colère de l'enfant :


  • en intervenant avant que l’enfant perde totalement le contrôle

 

  • en parlant calmement, de manière bienveillante mais de façon ferme (l’enfant n’a pas besoin de cris pour comprendre)et en prenant acte de la frustration de l’enfant : « Tu peux être en colère, mais tu ne peux pas frapper. »

 

  • en aidant l’enfant à régler son problème

 

Quand une crise de colère se produit :


  • Le parent ou la nounou doit reconnaître la colère de l’enfant : « J’ai compris que tu étais en colère.» N’en faites pas toute une histoire.

 

  • Comprendre le comportement de l’enfant. L’enfant ne comprend pas forcément le « Pourquoi es-tu en colère ?», il faut donc l’aider à savoir pourquoi il est en colère. Proposez-lui des interprétations, par exemple : « Tu es en colère parce que tu n’as pas pu manger le bonbon ? ». L’enfant peut aussi ne pas savoir pourquoi il est en colère, dites-lui que ce n’est pas grave, ça arrive à tout le monde d’être en colère. S’il ne se calme pas, le parent ou la baby-sitter peut dire à l’enfant d’aller se calmer seul dans un endroit de la pièce.

 

  • Observer de loin pour s’assurer que l’enfant est en sécurité. Maintenez les meubles, jouets ou enfants hors de sa portée.

 

  • Si l’enfant devient tellement en colère et hors de contrôle qu’il peut blesser des personnes de son entourage, on doit le restreindre, en utilisant juste la force nécessaire pour le retenir. Faites-le avec prudence, pour éviter de lui faire mal, en aucun cas vous ne devez le taper ou utiliser une autre forme de châtiment corporel.

 

  • A la fin de la période de réflexion, offrez à l’enfant de boire de l’eau ou de se laver le visage.

 

  • Réorientez-le vers une nouvelle activité intéressante (un jeu, un puzzle, un livre…).

 

 

Source : Cps.ca soins de nos enfants, Isabelle Gigan psychologue au CMPPU[1] d’Aix-en-Provence



[1] Centre Médico-Psycho Pédagogique Universitaire