Demande de devis

Garde d'enfant à domicile à Aix en Provence : Fiche pratique : comment gérer les problèmes de comportement de l'enfant?

Retour
Fiche pratique : comment gérer les problèmes de comportement de l'enfant? Fiche pratique : comment gérer les problèmes de comportement de l'enfant?

Fiche pratique : comment gérer les problèmes de comportement de l'enfant?

S’il n’y a pas de constance dans l’application de la discipline l’enfant aura des difficultés à comprendre.

Le parent ou la nounou doit féliciter l’enfant s'il a un bon comportement, lui donner de l’affection, l’informer de ce à quoi il doit s’attendre, mettre en place des règles pour avoir un bon comportement et lui rappeler régulièrement ces règles et ses limites.

Voici quelques conseils pour faire comprendre à un enfant ce qui est bien et mal de faire.

 

 

Le parent ou la nounou peut réorienter l’enfant vers une autre activité si par exemple il veut jouer avec un objet fragile : on le remplace par une balle.

Il faut bien lui expliquer avec des mots ce qu’on ne veut pas qu’il fasse.

Le parent ou la baby-sitter pose le cadre, celui-ci doit savoir ce qui est bien ou mal, l’enfant n’ira pas vers un adulte qui change les règles : c’est une question de sécurité.

Il faut toujours dire pourquoi tel comportement n'est pas acceptable, l’adulte doit être rationnel.

 

Utiliser des conséquences logiques


Elles doivent être reliées au comportement de l'enfant (s’il lance de la nourriture sur le sol, il doit réparer les dégâts).

S’il n’y a pas de conséquences claires à appliquer on peut lui enlever un privilège, la conséquence doit être immédiate.

 

Favoriser la résolution de problèmes


Le parent ou la nounou doit laisser l’enfant trouver une solution à son mauvais comportement.

Il sera plus susceptible de la mettre en application.

La résolution de problèmes aide l’enfant à apprendre les conséquences de ses gestes.

 

Utiliser des périodes de réflexion


Vous pouvez compter lentement jusqu’à 3 sans élever la voix avant d’envoyer l’enfant en réflexion.

Ces périodes de réflexion doivent avoir lieu dans la sécurité et le calme, dans un coin ou sur une chaise éloignée des autres et des distractions.

 

Il faut expliquer la raison de la période de réflexion et envoyer l’enfant à l’endroit désigné.

S’il refuse la baby-sitter ou le parent le prend par la main/le porte jusqu’à l’endroit.

Durée : 1 minute par année de l’enfant maxi 5min, utilisation d’un chronomètre et expliquer que la période de réflexion dépend du chronomètre et pas de nous.

On peut envisager de ne pas déclencher le chronomètre avant que l’enfant se soit calmé si par exemple il fait une crise de colère.

 

A la fin de la période de réflexion, changer l’atmosphère en proposant une nouvelle activité. Ne pas faire de sermon au sujet du comportement.

 

 

Source : cps.ca soins de nos enfants, Isabelle Gigan psychologue au CMPPU d’Aix-en-Provence