Demande de devis

Garde d'enfant à domicile à Aix en Provence : Quelle alimentation pour son nourrisson ? Voici la fiche pratique

Retour
Alimentation du nourrisson quelques conseils

Quelle alimentation pour son nourrisson ? Voici la fiche pratique

Avis aux parentsbaby-sittersnounous, vous qui vous occupez des repas des tout-petits !

Voici quelques rappels, repères et conseils concernant l'alimentation du nourrisson.

De la naissance à 4-6 mois : alimentation exclusivement lactée.

 

Le lait maternel est très apprécié pour ses nombreux apports nutritionnels. On peut cependant utiliser un lait infantile que l’on trouve dans le commerce adapté à l’âge de l’enfant :

• de la naissance jusqu’à 4 à 6 mois : laits 1er âge = laits ou préparations pour nourrissons,

• de 4 à 6 mois jusqu’à 12 mois : laits 2e âge = laits ou préparations de suite,

• de 10 à 12 mois jusqu’à 3 ans : laits de croissance = préparations pour enfant en bas âge.

 

Conseils :

- pour la préparation des biberons utilisez de l’eau faiblement minéralisée préconisée pour les nourrissons,

- ne jamais forcer un nourrisson à terminer son biberon,

- éviter de dépasser 45 minutes par tétée,

- ne pas commencer la diversification avant 4 mois,

- avoir débuté la diversification vers 6 mois.

 

De 6 à 12 mois : la diversification alimentaire

La diversification démarre avec l’introduction de légumes cuits et mixés; celle-ci doit se faire de manière progressive.

Il est possible d’intégrer les légumes cuits et mixés dans le biberon du nourrisson en diminuant le volume de  lait en poudre jusqu’à arriver au bout de plusieurs semaines à un biberon de soupe épaisse. Vous pouvez aussi démarrer la diversification directement à la cuillère en complément du biberon ou de la tétée.

15 jours environ après l’introduction des légumes, proposer des fruits cuits et en compote à votre enfant l’après-midi.

Vient ensuite l’introduction de la viande mixée à la cuillère ou diluée dans un biberon.

 

Conseils :

Ne pas ajouter de sel ni de sucre à vos préparations

Vous pouvez remplacer l’eau du biberon de midi par le bouillon de légumes

Eviter les légumes à « fort goût » ou allergisants, ou trop riches en fibres, par exemple : choux, raves, navets, oignons, poireaux (vert), céleris, petits pois, tomates, salsifis, cardons, artichauts, poivrons, aubergines, persil.

Eviter également les fruits allergisants tels que le kiwi, qui pourra être proposé vers un an.

 

Ne proposer qu’un seul légume à la fois afin que le nourrisson apprenne le goût particulier de chaque aliment

Eviter les carottes en cas de constipation

Eviter les abats et la charcuterie à l’exception du jambon cuit découenné

 

A partir d’un an : alimentation diversifiée

L’enfant mange « comme les grands ».

 

Conseil :

Attention à l’introduction des aliments allergisants : elle devra se faire de manière très prudente et progressive.

 

Source : Alimentation du nourrisson et de l’enfant en bas âge. Réalisation pratique, 2003, éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS.